Plusieurs troubles du rythme existent, avec des causes différentes selon les cas :

  • Les troubles de la conduction : ils résultent d’un problème de transmission de l’impulsion électrique entre les structures composant le cœur. L’impulsion ne peut plus passer, ce qui peut engendrer une bradycardie.
  • Les troubles de l’excitabilité : ici, d’autres cellules que celles appartenant au nœud sinusal génèrent également une impulsion électrique. Cela entraîne une perturbation du rythme cardiaque. C’est le cas lors des « extrasystoles », se traduisant par une contraction prématurée des oreillettes ou des ventricules.
  • Les troubles du rythme jonctionnels : ce trouble correspond à un court-circuit à la jonction entre oreillettes et ventricules. Ces troubles, relativement bénins, peuvent conduire à l’apparition de crises de tachycardies.
Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.