Lorsque le caillot apparaît dans une veine, en particulier dans les jambes, on parle de « thrombose veineuse » ou phlébite. La phlébite est superficielle, et généralement peu dangereuse, si elle survient dans une veine en surface (sous la peau). En, revanche, lorsqu’elle est profonde, les risques sont plus importants. Par ailleurs, elle peut être distale (dans le mollet) ou bien proximale (dans la cuisse). Lorsque la phlébite est profonde et proximale, le risque principal est l’embolie pulmonaire : le caillot initialement présent dans une veine profonde de la jambe migre jusqu’au cœur puis est propulsé dans les artères pulmonaires où il finit par se bloquer. Conséquences : une partie du poumon est lésée et n’oxygène plus le sang… Quant au cœur, il s’épuise progressivement à tenter d’envoyer du sang dans cette artère bouchée, jusqu’à s’arrêter de battre si le caillot est très important. A noter, la « thrombose veineuse » est très différente de la « thrombose artérielle » qui n’a pas les mêmes conséquences.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.