Lorsqu’une phlébite ou une embolie est suspectée, on réalise d’abord un dosage sanguin des D-dimères, produits de la dégradation naturelle du caillot sanguin. Si le dosage est négatif, cela exclut tout évènement thromboembolique. S’il est positif, on complète par un examen d’imagerie médicale : l’écho-doppler permet de visualiser le caillot dans une veine (phlébite) alors que l’angio-scanner, lui, sert à déceler le caillot dans une artère pulmonaire (embolie). En parallèle, un bilan sanguin est réalisé pour dépister d’éventuels facteurs génétiques impliqués dans la MTEV.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.