L’athérosclérose consiste en la formation, dans la paroi des artères, de plaques d’athérome : un dépôt de cholestérol, puis de calcaire et de cellules, qui s’entoure d’une chape fibreuse. Ces plaques grossissent dans la paroi, l’épaississant et rétrécissant la lumière de l’artère. Dans la plupart des cas elles restent stables, non symptomatiques. Mais il arrive que la chape fibreuse devienne fragile. Le risque alors est la rupture de plaque, qui, en libérant son contenu dans la circulation, provoque la formation d’un caillot.

Le développement de l’athérosclérose au niveau des artères coronaires peut donner lieu à une angine de poitrine (ou angor). Dans un premier temps, la plaque d’athérome grossit au sein de la paroi artérielle, l’artère est peu à peu obstruée, réduisant du même coup l’apport en oxygène amené au cœur. Une fois que la réduction du diamètre de l’artère a atteint les 50%, les symptômes de l’angor apparaissent, le cœur n’étant plus suffisamment alimenté.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.