Comme nous l’avons vu dans les causes de l’AVC, les caillots qui bouchent les vaisseaux dérivent le plus souvent de la formation de plaque d’athérome. C’est pourquoi les chercheurs veulent pouvoir dépister et prédire quelles sont les plaques d’athérome les plus menaçantes. A cette fin, ils souhaitent mettre en place des marqueurs biologiques susceptibles de discriminer les plaques menaçantes des plaques « stables », sans risque de décrochage. Plusieurs essais sont en cours.


Les traitements d’un accident vasculaire ischémique font appel à des molécules dites « anti-thrombotiques » qui vont dégrader le caillot bouchant le vaisseau. Cependant, ces traitements ne sont pas dénués d’effets secondaires et ne sont pleinement efficaces que peu de temps après l’accident. Une des voies de recherche est d’améliorer les traitements en vue de limiter ces effets néfastes et de pouvoir un jour les utiliser dans des fenêtres thérapeutiques plus larges.


Une autre piste est de protéger les neurones menacés par l’accident. Les chercheurs souhaitent développer des molécules ayant la capacité de contrer les mécanismes impliqués dans la mortalité cellulaire pour bloquer l’apparition des lésions cérébrales. 


La rééducation après un AVC passe par la stimulation des neurones pour qu’ils forment de nouveaux réseaux qui puissent pallier les déficiences. Les chercheurs souhaitent mettre au point des traitements qui  accélèrent la création de ces réseaux neuronaux pour une meilleure récupération.


Enfin, la thérapie cellulaire est également un traitement d’avenir . L’idée est d’injecter au sein des zones cérébrales lésées des cellules souches immatures, qui, une fois en place, se transformeraient en neurones adultes et remplaceraient les neurones perdus. Cette méthode a démontré un potentiel très intéressant, mais de nombreuses investigations restent nécessaires pour prouver son innocuité à long terme.

La thérapie cellulaire est une voie de traitement explorée par la recherche.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.