Ici encore, le traitement varie selon le type de leucémie et les caractéristiques du patient. Les leucémies lymphoïdes chroniques diagnostiquées très précocement et qui n’évoluent pas peuvent être mises « sous surveillance active » ; une thérapie est mise en place par la suite en cas de progression.


Dans le cas des leucémies aiguës,  la chimiothérapie se déroule en plusieurs temps : une phase d’induction courte pour induire une rémission de la maladie, une phase de consolidation pour éviter les rechutes. 


Dans certains cas, après une chimiothérapie intensive, une greffe de moelle osseuse ou de cellules souches peut être proposée afin de rétablir la quantité de cellules perdues. D’autres traitements, tels que les thérapies ciblées (visant un récepteur spécifique présent au niveau de certaines cellules cancéreuses) ou la radiothérapie peuvent également être utilisés.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.