Aujourd’hui, outre la mise au point de nouveaux médicaments basés sur ce principe, les enjeux principaux de la recherche sur l’immunothérapie anti-cancer s’articulent autour de deux grandes thématiques.


Tout d’abord, il s’agit de découvrir des « biomarqueurs » permettant de prédire qui répondra à ces traitements. En effet, on peut légitimement penser que certains paramètres chez les patients, comme les caractéristiques génétiques des tumeurs, peuvent influencer l’efficacité de ces thérapies innovantes.


L’immunothérapie n’est pas prescrite seule, et est souvent donnée avec un traitement de chimiothérapie en vue d’accentuer les effets de cette dernière. Les chercheurs souhaitent donc également découvrir de nouvelles associations de médicaments d’immunothérapie et de chimiothérapie pour augmenter l’efficacité globale du traitement des patients. Une manière de rendre les chimiothérapies actuelles plus performantes.


L’immunothérapie constitue ainsi un grand espoir pour traiter le cancer : une voie qui pourrait apporter encore de nombreuses avancées dans les années à venir.



L'immunothérapie constitue un grand espoir pour traiter le cancer



Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.