Les troubles de conduite alimentaire peuvent aussi toucher les hommes.

VRAI

Parmi les personnes souffrant d’anorexie mentale, on trouve jusqu’à 20 % d’hommes. Pour la boulimie, cette proportion est d’environ 30 %. Mais certains spécialistes pensent que les TCA pourraient concerner beaucoup plus d’hommes : ils souffriraient d’absence ou d’erreur de diagnostic à cause d’un biais de genre (pour la même raison, les maladies cardiaques sont sous-diagnostiquées chez les femmes). D’ailleurs, pour ce qui est de l’hyperphagie boulimique, la proportion d’hommes et de femmes diagnostiqués est quasiment équivalente.
Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.