Les troubles de conduite alimentaire perturbent les cycles menstruels.

VRAI

Le fonctionnement des cycles menstruels dépend d’hormones secrétées par le cerveau et les ovaires. Or l’état général de l’organisme influence leur fonctionnement. Un déficit ou au contraire un excès pondéral important, la pratique trop intensive d’activités physiques peuvent ainsi suspendre les cycles menstruels, avec pour conséquences des problèmes de fertilité mais aussi de déminéralisation osseuse qui peut entraîner une ostéoporose précoce. Si le TCA est pris en charge rapidement, ces troubles sont tout à fait réversibles.
Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.