On distingue trois principaux troubles des conduites alimentaires.

  • L'anorexie mentale se caractérise par une alimentation insuffisante par rapport aux besoins physiologiques, par des perturbations de la perception du corps liées à l’estime de soi et par un refus de prendre du poids même lorsque le corps est très amaigri. Dans 50 % des cas, l’anorexie mentale peut être associée à des épisodes boulimiques. Elle se distingue de l’anorexie, simple perte de l’appétit plus ou moins temporaire, souvent consécutive à une maladie somatique ou à un état anxieux.
  • La boulimie se manifeste par des crises compulsives d’ingestion de grandes quantités de nourriture, suivies de comportements compensatoires inappropriés (vomissements, jeûne, exercice physique excessif, etc.).
  • L’hyperphagie boulimique, ou accès d’hyperphagie, se présente sous la forme d’épisodes récurrents de crises de boulimie mais sans comportements compensatoires associés.

    Il existe d’autres troubles des conduites alimentaires plus rares : l’alimentation hypersélective (par exemple ne manger que des aliments jaunes), le pica (ingestion compulsive de substances non comestibles), ou encore le mérycisme (régurgitation volontaire et remastication du bol alimentaire).

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.