Selon l’OMS, la surdité correspond à un état où la personne entend moins bien qu’une personne ayant une audition normale. On distingue plusieurs intensités de surdité. Elle est qualifiée de :

  • légère si la perte auditive est située entre 21 et 40 dB (perte auditive des bruits faibles ou aigus)
  • moyenne si cette perte se situe entre 41 et 70 dB (aide auditive indispensable)
  • sévère pour une perte comprise entre 70 et 90 décibels (lecture sur les lèvres ou rééducation nécessaire)
  • profonde ou totale pour une perte supérieure à 90 dB


Pour mieux comprendre la surdité, il faut revenir sur la structure des organes de l’audition, les oreilles. Ces dernières se décomposent en trois parties.

  • L’oreille externe : les vibrations de l’air y pénètrent et font vibrer le tympan.
  • L’oreille moyenne : trois petits os (marteau, enclume et étrier) vibrent sous l’action du tympan et transmettent l’information à l’oreille interne.
  • L’oreille interne : organe clé de l’audition, elle contient la cochlée qui, grâce à ses 15 000 cellules ciliées, transforme les vibrations provenant de l’oreille moyenne en signaux électriques. Ces derniers sont ensuite transmis par des fibres nerveuses au cerveau qui les traduit en sons.


On distingue plusieurs niveaux de surdité suivant la gravité de l'atteinte auditive


Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.