La recherche reste très active pour pouvoir offrir de nouvelles thérapies à la polyarthrite rhumatoïde : l’identification régulière de nouveaux acteurs de la réaction immunitaire permet de tester des inhibiteurs spécifiques. Certains, en phase d’essais cliniques actuellement, sont prometteurs. Par ailleurs, un vaccin « thérapeutique », conçu pour faire fabriquer par le patient lui-même ses propres inhibiteurs de l’inflammation, est à l’étude. Le premier essai, présenté en 2012 et mené chez un petit nombre de personnes, a montré une bonne tolérance.


Toutes ces avancées permettent d’envisager, dans les années à venir, un arsenal thérapeutique renouvelé.



La recherche reste très active pour pouvoir offrir de nouvelles thérapies



Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.