Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde se fait sur plusieurs critères :

  • Biologique : la présence du facteur rhumatoïde et d’anticorps anti-citrullinés est recherchée dans le sang, leur absence n’éliminant pas le diagnostic. L’inflammation est évaluée par la vitesse de sédimentation et la valeur de la protéine C réactive.
  • Clinique : raideur matinale des articulations supérieure à 30 minutes, durée d’évolution des symptômes supérieure à 6 semaines, douleur à la pression des articulations des mains et gonflements font partie des symptômes couramment rencontrés.
  • Radiologique : les radiographies des mains et des pieds peuvent mettre en évidence les érosions articulaires caractéristiques de la maladie.


Ce sont ces faisceaux d’arguments qui peuvent conduire le médecin au diagnostic de polyarthrite rhumatoïde.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.