Tout d’abord, le respect d’un régime alimentaire strict associé à de l'exercice physique est indispensable. C’est un élément de prise en charge essentiel du diabète de type 2 en phase précoce, et ces mesures peuvent suffire à elles seules à normaliser la glycémie.

Dans les premiers stades du diabète de type 2, des molécules antidiabétiques par voie orale, visant à faire baisser le taux de sucre dans le sang peuvent être prescrites, mais leur effet a tendance à s’épuiser sur le long terme.

Le traitement de référence dans le diabète de type 1 et aux stades très avancés du diabète de type 2 consiste à administrer l'insuline manquante par des injections sous-cutanées grâce à une seringue ou à un « stylo », ou encore de manière continue avec une « pompe ».

Mal contrôlé, le diabète entraîne un certain nombre de troubles. Pour éviter les complications cardiovasculaires, la tension artérielle et les taux de lipides sanguins doivent être vérifiés. Une éventuelle insuffisance rénale doit être dépistée. Les pieds doivent également faire l’objet d’une attention particulière. En effet, le diabète induit une perte de sensibilité aux sensations douloureuses : le patient peut alors se blesser sans s’en apercevoir. Les pieds doivent donc être régulièrement contrôlés, à la recherche d’une possible infection. Un contrôle ophtalmologique est également préconisé environ une fois par an, ainsi qu’un suivi régulier de son état dentaire.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.