La prise en charge de l’asthme passe par un contrôle de la maladie, pendant mais aussi en dehors des crises. Tout d’abord le patient est invité à réduire au maximum ses contacts avec les agents irritants ou avec les éventuels allergènes à l’origine de ses crises. Dans ce dernier cas une désensibilisation à l’agent allergène incriminé peut être proposée, elle consiste à induire peu à peu une tolérance de l’organisme face à ce facteur.

Concernant les thérapies médicamenteuses, on distingue les traitements de fond des traitements de la crise. Les traitements de fond visent à réduire les symptômes au quotidien, à normaliser au maximum la capacité respiratoire et à empêcher la survenue des crises ou à en réduire la gravité. Les plus couramment utilisés sont les corticoïdes inhalés et les bronchodilatateurs d’action lente. On peut également citer l’apparition récente sur le marché d’une classe de molécules, les « antagonistes des récepteurs des leucotriènes ».

En cas de crise, on peut avoir recours aux bronchodilatateurs dits « d’action rapide » qui permettent de rétablir rapidement le passage de l’air.


On distingue les traitements de fond des traitements de la crise d'asthme


Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.