FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

Recherche soutenue par la Fondation pour la Recherche Médicale

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Hépatite C : quels sont les facteurs génétiques prédisposant aux complications hépatiques liées à l’hépatite C ?

Hépatite C : quels sont les facteurs génétiques prédisposant aux complications hépatiques liées à l’hépatite C ?
  • L’hépatite C est une pathologie dont les complications peuvent être redoutables, les principales étant la fibrose hépatique, la cirrhose et le cancer du foie.
  • Il existe une grande variabilité entre les individus dans la réponse de l’organisme à l’infection par le VHC, notamment pour ces complications.
  • Les chercheurs souhaitent aujourd’hui isoler des facteurs génétiques impliqués dans l’évolution de l’infection par le virus de l’hépatite C afin d’en améliorer la prise en charge.

Cette recherche est menée par Frédégonde About, interne en Santé publique et médecine sociale, aujourd’hui en thèse scientifique dans le laboratoire de Génétique Humaine des Maladies Infectieuses dirigé par Laurent Abel à l’institut Imagine de Paris.

L’hépatite C et ses complications

Plus de 170 millions de personnes sont porteuses du virus de l’hépatite C dans le monde, dont 360 000 en France. Cette pathologie est potentiellement grave. En effet, lors de l’infection, le virus colonise le foie et y détruit les cellules. Il en résulte une perte de fonction de l’organe. Dans 50 à 80 % des cas, le système immunitaire ne parvient pas à détruire le virus : l’infection persiste et devient chronique. Parmi les complications les plus redoutables de l’hépatite C figure la fibrose hépatique, état dans lequel les cellules sont peu à peu remplacées par du tissu cicatriciel. Elle peut aboutir au stade de cirrhose et au développement d’un cancer du foie, le carcinome hépatocellulaire.

Une variabilité individuelle dans la gravité des atteintes

Il existe une grande variabilité entre les individus vis-à-vis d’une infection par le virus de l’hépatite C notamment en ce qui concerne son évolution vers une fibrose hépatique ou encore vers un cancer. Seule une minorité des patients infectés chroniques par le virus va évoluer vers des complications hépatiques sévères. Cette variabilité individuelle peut être expliquée par différents facteurs : paramètres environnementaux, viraux, âge au moment de la contamination ou encore prédisposition génétique. Frédégonde About et son équipe d’accueil s’intéressent à cette dernière composante. Leur projet a pour objectif d’identifier les facteurs génétiques qui peuvent être impliqués dans la progression de l’infection vers la fibrose hépatique ou le développement d’un cancer. Les chercheurs utiliseront pour cela des techniques avancées de séquençage du génome afin de mettre en évidence des mutations génétiques qui prédisposent à ce type de lésion hépatique après une infection par le virus de l’hépatite C. Leurs tests seront réalisés sur de larges cohortes de patients, existantes ou en cours de constitution.

Vers une amélioration des connaissances des complications de l’hépatite C

L’identification de facteurs génétiques individuels relatifs à l’évolution de l’infection par le virus de l’hépatite C est une approche essentielle. Elle pourra permettre une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires à l’origine de ces complications. Ce projet pourrait déboucher sur des moyens optimisés et personnalisés de prise en charge, par une meilleure connaissance des facteurs pronostiques et thérapeutiques.

 

Date de publication : 01/07/2015

Vos dons
en actions

100008 €

Le conseil scientifique de la Fondation pour la Recherche Médicale a sélectionné le projet de Frédégonde About en 2014.

 

Un financement de 100 008 € lui a été accordé sur 2 ans pour réaliser sa thèse scientifique.

La maladie

Hépatite C
L’hépatite C est une pathologie du foie qui, non prise en charge, peut conduire au développement d’une cirrhose voire d’un cancer hépatique. Le diagnostic de la maladie est souvent retardé car ses symptômes passent inaperçus lors de l’initiation de l’infection.

Recherches

Hépatite C : mieux prendre en charge les vascularites cryoglobulinémiques

Découvertes

Hépatite C : un biomarqueur pour détecter les patients non répondeurs à l’interféron

Hépatite C : viser la cellule plutôt que le virus

Hépatite C : découverte d’un nouveau mécanisme d’action d’une molécule antivirale

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact

La Fondation pour la Recherche Médicale est agrée par le Comité de la Charte du don en confiance
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous