FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

Découverte - Recherche soutenue par la Fondation pour la Recherche Médicale

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Maladie de Parkinson : un lien entre les pesticides et la maladie ?

Maladie de Parkinson : un lien entre les pesticides et la maladie ?
  • Les causes de la maladie de Parkinson associent vraisemblablement une prédisposition génétique et des facteurs environnementaux.
  • Parmi ceux-ci, un rôle des pesticides a été suggéré.
  • Une étude montre que la fréquence de la maladie de Parkinson est plus élevée dans les régions avec une forte densité d'exploitations agricoles caractérisées par leur forte utilisation de pesticides, en particulier des insecticides.

Cette découverte a été réalisée par Frédéric Moisan, en thèse sous la direction du Dr Alexis Elbaz au sein de l’unité de Neuro-épidémiologie dirigée par le Dr Christophe Tzourio à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

La maladie de Parkinson est une maladie dont la prévalence (fréquence) est de 1 à 2 cas pour 1 000 personnes dans la population générale. Plusieurs études épidémiologiques ont suggéré une association entre la maladie de Parkinson et l’exposition professionnelle aux pesticides. Ces études ont souvent porté sur un faible nombre de patients et de personnes exposées aux pesticides et se sont heurtées aux difficultés de l’évaluation de l’exposition à ces produits.

Frédéric Moisan, qui travaille sous la direction du Dr Elbaz au sein de l’unité Inserm de Neuro-épidémiologie dirigée par le Dr Tzourio à la Pitié Salpêtrière à Paris, a choisi de suivre une autre approche lui permettant d'identifier un plus grand nombre de patients que les études antérieures. Il a estimé la prévalence de la maladie en 2007 dans cinq départements (Charente-Maritime, Côte-d'Or, Gironde, Haute-Vienne, Mayenne) parmi les affiliés à la Mutualité Sociale Agricole, en se basant principalement sur la consommation des médicaments habituellement prescrits dans la maladie de Parkinson ; ainsi, 1 659 personnes traitées pour la maladie de Parkinson ont été identifiées.

Cette approche a permis d’estimer une prévalence standardisée de la maladie de 3 pour 1 000 dans cette population. Ces données ont été mises en relation avec le recensement général agricole de 1988, ce qui a permis de montrer que la fréquence de la maladie était un peu plus élevée dans les cantons ayant une densité élevée en exploitations spécialisées dans les vergers et cultures permanentes qui sont caractérisées par une utilisation importante de pesticides par hectare, notamment d’insecticides.

Ces résultats, qui sont en faveur d'une association entre l’exposition aux pesticides et la maladie de Parkinson en milieu agricole, ont été publiés récemment*. Différents paramètres sont actuellement analysés tels que la localisation géographique des lieux d’habitation ou de travail, les caractéristiques des activités agricoles et les caractéristiques cliniques de la maladie chez les agriculteurs touchés par la maladie.

Les résultats attendus devraient permettre de mieux caractériser le lien entre l’exposition aux pesticides et cette maladie neurodégénérative.


* Source : Moisan F, Spinosi S, Dupupet JL, Delabre L, Mazurie JL, Goldberg M, Imbernon E, Tzourio C, Elbaz A. The relation between type of farming and prevalence of Parkinson’s disease among agricultural workers in five French districts. Movement disorders. 2010.

Date de publication : 21/12/2011

Vos dons
en actions

31200 €

Ce projet a été sélectionné en 2010 par le Conseil Scientifique de la Fondation pour la recherche médicale qui lui a accordé un financement de 31 200 €.

La maladie

Maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson résulte de la destruction des neurones producteurs de dopamine, une molécule cérébrale nécessaire aux mouvements. Ses principaux symptômes sont la difficulté dans les gestes, la rigidité des membres et les tremblements.

Découvertes

Maladie de Parkinson : découverte d’une protéine virale aux vertus neuroprotectrices

Maladie de Parkinson : premières preuves de l’implication d’une protéine anormale dans le déclenchement de la pathologie

Maladie de Parkinson : des symptômes psychiatriques rarement étudiés

Recherches

Maladie de Parkinson : mieux caractériser les lésions du tronc cérébral pour améliorer le diagnostic et la prise en charge

Maladie de Parkinson : de nouveaux modèles cellulaires pour étudier la mort neuronale

Maladie de Parkinson : se débarrasser des effets secondaires du traitement par la L-dopa

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact

La Fondation pour la Recherche Médicale est agrée par le Comité de la Charte du don en confiance
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous