FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

Recherche soutenue par la Fondation pour la Recherche Médicale

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Maladies inflammatoires chroniques intestinales : l’élafine, une protéine aux propriétés prometteuses

Maladies inflammatoires chroniques intestinales : l’élafine, une protéine aux propriétés prometteuses
  • Les maladies inflammatoires chroniques intestinales, par leur fréquence en augmentation et le manque de traitements disponibles, représentent un véritable problème de santé publique.
  • Les chercheurs ont identifié une protéine, l’élafine, qui semble avoir des effets protecteurs contre cette inflammation chroniquede l’intestin.
  • Ils souhaitent aujourd’hui mieux comprendre comment cette protéine agit au niveau cellulaire et moléculaire pour une utilisation thérapeutique future.

Cette recherche est menée par Claire Fourcade et l’équipe « Pathophysiologie de l’épithélium intestinal » dirigée par Nathalie Vergnolle à l’Institut de Recherche en Santé digestive à Toulouse.

Généralités sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont des pathologies liées à une inflammation récurrente au niveau du tube digestif. Cette inflammation non contrôlée par le système immunitaire va altérer une partie de l’intestin se traduit chez les patients par des épisodes de diarrhées sanglantes, de douleurs abdominales, de fièvre, de fatigue et une perte d’appétit. La mise au point de nouveaux traitements pour ces pathologies représente un défi médical majeur : en effet, les thérapies actuellement proposéesne sont pas efficaces chez tous les malades, réduisent uniquement les symptômes, ne permettent pas la reconstitution des tissus et une totale rémission. Claire Fourcade et son équipe d’accueil souhaitent donc élaborer de nouvelles approches et découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques afin de traiter les patients atteints MICI.

L’élafine : une protéine d’intérêt thérapeutique ?

L’attention des chercheurs se porte sur l’élafine, une petite protéine dont le rôle est notamment de réguler l’action d’enzymes, des « protéases », qui seraient impliquées dans la survenue et la persistance de l’inflammation intestinale chez les malades. Des études réalisées chez des patients atteints de MICI ont montré qu’ils présentaient un taux d’élafine au niveau intestinal inférieur aux personnes indemnes. Forts de cette observation, les chercheurs ont eu l’idée de rétablir une quantité normale d’élafine chez ces patients. A cette fin, ils ont modifié génétiquement une bactérie naturellement présente dans les laitages, Lactococcuslactis, afin qu’elle produise en grande quantité l’élafine et la délivre spécifiquement dans l’intestin, sur le site de l’inflammation. L’équipe a ensuite soumis des rongeurs atteints d’une inflammation du côlon à un régime enrichide ces bactéries : leurs résultats se sont avérés très intéressants, puisque les souris étaient protégées de l’inflammation intestinale.

Explorer le mode d’action de l’élafine

Aujourd’hui, les chercheurs veulent poursuivre leur investigation des propriétés protectrices de l’élafine. Ils souhaitent ainsi comprendre comment cette protéine agit au niveau cellulaire et moléculaire pour exercer ses actions bénéfiques. Deux modesd’actions pourraient être mis en jeu dans ces propriétés protectrices : l’élafine pourrait agir soit par une régulation directe d’enzymes de l’organisme produites en grande quantité lors de l’inflammation intestinale, soit en limitant la prolifération de bactéries intestinales pathogènes chez les patients atteints de MICI. Ces deux hypothèses seront testées par la réalisation d’expériences sur des cellules en culture et sur des modèles animaux.

Les chercheurs pensent que ce projet permettra de mieux définir cette nouvelle molécule à fort pouvoir protecteur et ainsi, à plus long terme, de développer de nouvelles thérapeutiques pour soulager les patients atteints de MICI.

Date de publication : 01/02/2017

Vos dons
en actions

31200 €

Cette recherche est menée par Claire Fourcade et l’équipe « Pathophysiologie de l’épithélium intestinal » dirigée par Nathalie Vergnolle à l’Institut de Recherche en Santé digestive à Toulouse.

La maladie

Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin
Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin sont des maladies invalidantes qui regroupent principalement la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, et se caractérisent par des zones d’inflammation chronique de la paroi digestive.

Recherches

Rectocolite hémorragique : caractériser les cellules du système immunitaire responsables de la maladie

Maladies inflammatoires chroniques intestinales : des cellules trop sensibles au stress ?

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : quelle est l’implication de la flore bactérienne ?

Découvertes

Maladie de Crohn : des nouveautés sur les processus moléculaires impliqués

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : une mauvaise interaction de deux gènes en cause

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : une barrière intestinale renforcée par la stimulation électrique

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact
SIREN : 784 314 064

La Fondation pour la Recherche Médicale est labellisée par le Don en confiance.
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous
Twitter Facebook LinkedIn Youtube Newsletter