FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

Découverte - Recherche soutenue par la Fondation pour la Recherche Médicale

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Insuffisance cardiaque : mise en évidence de deux nouvelles pistes thérapeutiques prometteuses

Insuffisance cardiaque : mise en évidence de deux nouvelles pistes thérapeutiques prometteuses
  • L’hypertrophie cardiaque, c’est-à-dire l’accroissement de la masse du cœur, précède souvent l’insuffisance cardiaque.
  • Des chercheurs ont identifié un effet néfaste de la protéine Epac1 dans ce processus, et une action protectrice de la protéine Carabine.
  • Ces deux découvertes ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques dans l’hypertrophie du cœur et l’insuffisance cardiaque qu’elle implique.

Cette découverte a été réalisée par Frank Lezoualc’h et son équipe « Signalisation cellulaire et remodelage cardiaque » à l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires à Toulouse.

L’insuffisance cardiaque : une maladie grave

L’insuffisance cardiaque est une pathologie grave et irréversible, au cours de laquelle le cœur n’est plus capable d’assurer son rôle de pompe et de correctement répondre aux besoins de l’organisme en oxygène et nutriments. L’âge est un facteur de risque de la maladie, c’est pourquoi le vieillissement progressif de la population dans les pays développés fait de l’insuffisance cardiaque un véritable enjeu de santé publique qui prendra de plus en plus de place à l’avenir. Aussi, les chercheurs redoublent d’efforts pour trouver de nouvelles pistes pour lutter contre cette pathologie.

Une première étape : l’hypertrophie cardiaque

Frank Lezoualc’h et son équipe se sont intéressés à l’une des premières étapes de l’insuffisance cardiaque : l’hypertrophie cardiaque. Cette augmentation de la masse du cœur intervient lorsque le cœur est soumis à une trop forte pression de manière prolongée : c’est le cas lorsqu’une hypertension artérielle n’est pas prise en charge. L’organe s’adapte à cette forte pression en augmentant sa masse musculaire. De ce fait, il perd de la puissance, ce qui induit l’insuffisance cardiaque. Les chercheurs ont étudié, sur des modèles animaux, les évènements cellulaires et moléculaires impliqués dans le phénomène de l’hypertrophie cardiaque. Ils ont ainsi réalisé deux découvertes très intéressantes qui pourraient permettre des avancées dans la prise en charge de la maladie.

La protéine Epac 1 en ligne de mire

Les chercheurs ont mis en évidence le rôle d’une protéine, Epac 1, dans le phénomène. Cette dernière, lorsqu’elle est activée, provoque l’hypertrophie et la destruction des cellules musculaires cardiaque adultes. L’équipe pense donc que son blocage par des produits pharmacologiques pourrait représenter un intérêt thérapeutique. Ainsi, les chercheurs ont identifié et breveté un bloqueur de la protéine Epac1 qu’ils vont tester prochainement dans des modèles animaux d’insuffisance cardiaque.

Le rôle protecteur de la protéine Carabine

Deuxième découverte d’intérêt de l’équipe : l’effet protecteur de la protéine Carabine contre l’hypertrophie cardiaque. Les chercheurs ont étudié l’effet d’un stress sur le cœur de souris déficientes en Carabine : ces dernières développent rapidement des anomalies conduisant à l’hypertrophie puis à l’insuffisance cardiaque. Le rétablissement de la production de Carabine chez les souris par des techniques de génie génétique restitue la fonction cardiaque normale des animaux.

On peut penser que stimuler la production de Carabine chez les personnes touchées par une hypertrophie cardiaque pourrait prévenir son développement ainsi que celle de l’insuffisance cardiaque qui en découle. L’équipe a ainsi déposé un brevet sur cette découverte, et souhaite aujourd’hui poursuivre le développement préclinique de cette approche thérapeutique.

 

Sources :

  • Bisserier M, et al. Carabin Protects Against Cardiac Hypertrophy by Blocking Calcineurin, Ras and CaMKII Signaling. Circulation 2014 Nov 4.
  • Laurent AC et al. Exchange protein directly activated by cAMP 1 promotes autophagy during cardiomyocyte hypertrophy. Cardiovasc Res 2015 ; 105 : 55-64.

 

 

Date de publication : 02/09/2015

Vos dons
en actions

533000 €

Le projet de Frank Lezoualc’h a été sélectionné en 2006 et 2011 par le Conseil Scientifique de la Fondation pour la Recherche Médicale.

Il lui a été accordé un financement de 533 000 € pour conduire ses recherches, somme qui a contribué à l’obtention de ces résultats.

La maladie

Insuffisance cardiaque
L’insuffisance cardiaque correspond à une incapacité irréversible du cœur à exercer son rôle de pompe, elle est souvent liée à une pathologie sous-jacente.

Recherches

Insuffisance cardiaque : comprendre comment les cellules cardiaques se forment pour régénérer le cœur

Insuffisance cardiaque : percer le rôle de la membrane des cellules contractiles du cœur pour développer de nouveaux traitements

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact
SIREN : 784 314 064

La Fondation pour la Recherche Médicale est agrée par le Comité de la Charte du don en confiance
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous
// insuffisance-cardiaque-mise-en-evidence-de-deux-nouvelles-pistes-therapeutiques-prometteuses