FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

Recherche soutenue par la Fondation pour la Recherche Médicale

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Cancer du poumon : identifier un nouveau facteur de prédisposition

Cancer du poumon : identifier un nouveau facteur de prédisposition
  • Un type de mutation génétique, les "polymorphismes synonymes", est associé à de nombreuses maladies dont le cancer du poumon.
  • Sylvia Korzeniewski s'intéresse aux polymorphismes synonymes d'un gène qui permet la production d'une protéine essentielle dans la stabilité des chromosomes et la survie cellulaire.
  • Elle tente de comprendre leurs implications dans l'apparition de la maladie.

Cette recherche est réalisée par Sylvia Korzeniewski, en Master 2 recherche dans le laboratoire "Inflammation et Carcinogénèse" dirigé par le Pr Paul Hofman à Nice.

Certaines modifications génétiques (mutations) conduisent à la production d'une protéine anormale, voire à une absence de protéine, d'où leur responsabilité dans de nombreuses pathologies. D'autres mutations en revanche, appelées « polymorphismes synonymes », permettent la synthèse d'une protéine strictement identique à la protéine normale.

Les chercheurs ont donc longtemps cru que ces types de mutation dans les gènes étaient sans conséquence pour la cellule et pour l'organisme. Pourtant, très récemment, l'équipe de Paul Hofman a montré que de nombreux « polymorphismes synonymes » étaient associés à certaines maladies graves, comme le cancer du poumon.

Sylvia Korzeniewski a choisi de s'intéresser aux « polymorphismes synonymes » du gène qui permet la production de la télomérase, une protéine dont le rôle est crucial pour la stabilité des chromosomes et la survie d'une cellule. Elle émet l'hypothèse que des « polymorphismes synonymes » pourraient expliquer une dérégulation de la télomérase, qui serait à l'origine de l'apparition du cancer du poumon.

Cette hypothèse s'appuie sur plusieurs observations, notamment le fait que l'activité de cette télomérase est haute dans les cellules cancéreuses dont la prolifération est forte.

Ainsi, des "polymorphismes synonymes" pourraient expliquer une dérégulation de la télomérase à l'origine de l'apparition du cancer du poumon.

Cette jeune chercheuse espère pouvoir utiliser ces mutations particulières comme biomarqueurs ou comme cibles pour de nouvelles stratégies thérapeutiques en vue d'une médecine personnalisée.

Date de publication : 07/01/2012

Vos dons
en actions

31200 €

Le projet mené par Sylvia Korzeniewski a été sélectionné en 2011 par le Conseil Scientifique de la Fondation pour la Recherche Médicale, qui lui a accordé ce budget.

La maladie

Cancer du poumon
Le cancer du poumon reste l’un des plus meurtriers en France : il a été responsable de près de 30 000 décès en 2012. Les modalités de traitement diffèrent selon le type de cancer et l’état du patient.

Recherches

Cancer du poumon : améliorer les traitements ciblés

Cancer du poumon : une thérapie ciblée prometteuse

Découvertes

Cancers du poumon non à petites cellules : les effets de certains traitements dépendent du système immunitaire

Cancer du poumon : de nouvelles données épidémiologiques

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact

La Fondation pour la Recherche Médicale est agrée par le Comité de la Charte du don en confiance
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous