FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

Découverte - Recherche soutenue par la Fondation pour la Recherche Médicale

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Hépatite B : découverte d’un mécanisme à l’origine de la progression de l’atteinte hépatique

Hépatite B : découverte d’un mécanisme à l’origine de la progression de l’atteinte hépatique
  • L’hépatite B est une pathologie provoquée par le virus VHB qui peut mener au développement d’un cancer du foie, un cancer de mauvais pronostic.
  • Dina Kremsdorf et son équipe s’intéresse aux mécanismes impliqués dans l’évolution de l’hépatite vers le développement d’une tumeur.
  • Les chercheurs ont mis en évidence le rôle de la protéine virale HBx dans cette évolution : elle empêcherait la reconstitution normale du foie pendant l’infection et favoriserait l’inflammation.

Cette décoouverte a été réalisée par Dina Kremsdorf à la tête de l’équipe “Pathogenèse des hépatites virales B et immunothérapie” (Inserm U845) de l’hôpital Necker-Enfants Malades à Paris.

Le fléau de l’hépatite B

Malgré l’existence de vaccins sûrs et efficaces, l’infection par le virus de l’hépatite virale B (VHB) reste un problème mondial de santé publique. L’Organisation mondiale de la santé estime aujourd’hui à environ 240 millions le nombre de porteurs chroniques du VHB, et attribue à l’hépatite B 600 000 morts par an. L'infection persistante par le VHB est souvent associée à une maladie chronique du foie, la cirrhose, qui peut évoluer vers le développement d’un cancer du foie, ou hépatocarcinome. Les thérapies existantes permettent de bloquer la multiplication du virus, sans pour autant éradiquer l’infection. Il est donc aujourd’hui important de mieux comprendre les mécanismes moléculaires à l’origine de l’atteinte hépatique. C’est l’objectif mené par Dina Kremsdorf et son équipe.

Quel rôle de la protéine HBx ?

Les chercheurs se sont plus particulièrement intéressés au cours de leur étude à une protéine : la protéine X du virus de l’hépatite B (ou HBx). Cette dernière serait impliquée dans la multiplication virale, et dérégulerait des processus vitaux dans les cellules du foie, tels que la multiplication cellulaire ou l’expression de certains gènes. De plus, elle jouerait également un rôle dans l’émergence d’un cancer du foie conséquent à l’atteinte hépatique.
Grâce à ce travail, les chercheurs sont parvenus à mieux caractériser les effets de la protéine HBx dans les cellules du foie, notamment au niveau de leur capacité de multiplication. Il est reconnu qu’après l’ablation d’une partie du foie, ce dernier possède la capacité de « repousser » jusqu'à atteindre une taille normale. Cette propriété peut être perturbée durant l’infection par le VHB, et cette altération serait liée à l’expression de la protéine virale HBx. Aussi, les chercheurs ont voulu poursuivre leurs expériences visant à expliquer son action au niveau des hépatocytes.

Un modèle animal créé pour cette expérience

Pour cela, ils ont créé un modèle de souris capable de produire la protéine HBx. Ils ont effectué une ablation partielle du foie chez ces rongeurs, mais également chez des souris témoins, et ont comparé la prolifération des cellules hépatiques. Au terme de leur expérience, les chercheurs ont pu observer que les cellules de foie des souris productrices de la protéine HBx se multipliaient moins vite que celles des animaux témoins. De plus, ils ont détecté une augmentation de production d’une protéine cellulaire, l’interleukine 6 (Il-6), lors de l’initiation de la régénération du foie. Cette dernière est principalement sécrétée par les cellules du système immunitaire, et engendre une inflammation qui majore les dégâts hépatiques, et pourrait ainsi favoriser la progression la pathologie du foie.
Cette étude démontre le rôle majeur de l’HBx dans la progression de la pathologie hépatique liée à l’infection par le virus de l’hépatite B. De plus, elle met en évidence l’implication de l’Il-6 dans ce processus, ce qui ouvre des pistes intéressantes dans la recherche de nouveaux traitements de la pathologie.

Suivre l’infection par le VHB chez la souris

Outre ces résultats intéressants, les chercheurs sont parvenus au cours de ce projet à développer un autre modèle de souris afin d’étudier les interactions qui ont lieu entre le VHB et son hôte lors d’une infection. Ainsi, ils ont créé des souris qui comportent un système immunitaire humain et un foie avec des hépatocytes également  humains. Ce modèle offre un système in vivo pour caractériser les déterminants de l'immunité contre le VHB lors d'une infection et devrait être très utile pour tester de nouveaux traitements et des stratégies de vaccination contre les agents pathogènes qui touchent le foie.


Source : Quétier I et al. Hepatitis B virus HBx protein impairs liver regeneration through enhanced expression of IL-6 in transgenic mice. J Hepatol 2013 ; 59 : 285-91.

 

Date de publication : 01/04/2014

Vos dons
en actions

80000 €

Les projets de Dina Kremsdorf ont été sélectionné par le Conseil scientifique de la Fondation pour la Recherche Médicale en 2011.


La chercheuse a reçu un financement de 80 000 € sur 24 mois qui a contribué à l’obtention de ces résultats.

La maladie

Hépatite B
L’hépatite B est une infection virale majeure qui touche le foie et se transmet via les liquides et sécrétions de l’organisme. Si l’hépatite

Recherches

Hépatite B : comprendre comment le virus persiste dans l’organisme

Hépatite B : pourquoi le virus responsable est si infectieux ?

Hépatite B : des souris « humanisées » pour comprendre l’infection par le virus en cause

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact
SIREN : 784 314 064

La Fondation pour la Recherche Médicale est agrée par le Comité de la Charte du don en confiance
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous
// hepatite-b-decouverte-dun-mecanisme-a-lorigine-de-la-progression-de-latteinte-hepatique