Investissez dans votre santé c’est toujours un placement pour votre avenir

les recherches et découvertes financées par la frm sur la maladie de Parkinson

2e maladie neurodégénérative la plus fréquente après Alzheimer(1)
160 000 personnes traitées en France

v

Une stratégie susceptible de ralentir la progression de la maladie

Au cours des dernières années, les scientifiques ont montré que la maladie de Parkinson était due à la propagation d’agrégats toxiques de protéines entre neurones. La maladie évolue silencieusement dans le cerveau pendant quinze à vingt ans. Ronald Melki et son équipe cherchent à comprendre comment ces agrégats se forment dans le cerveau, et pénètrent dans les neurones. Pour contrer la propagation des agrégats Ronald Melki explique sa stratégie : « Les piéger au moment où elles sont dans l’espace intercellulaire, c’est-à-dire quand elles viennent de quitter un neurone et s’apprêtent à coloniser son voisin indemne ». Ces travaux sont susceptibles d’aboutir à l’élaboration de molécules à fort potentiel thérapeutique capables de freiner, voire de stopper le développement de la maladie de Parkinson.

JE FAIS UN DON

(1) Source : Santé publique France

v

les autres recherches

v

INVESTISSEZ DANS VOTRE SANTE, C'EST TOUJOURS UN PLACEMENT POUR VOTRE AVENIR

JE FAIS UN DON