FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

Recherche soutenue par la Fondation pour la Recherche Médicale

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Athérosclérose : identifier des biomarqueurs diagnostiques et des nouveaux traitements

Athérosclérose : identifier des biomarqueurs diagnostiques et des nouveaux traitements
  • L’athérosclérose est une maladie malheureusement très fréquente à l’origine de nombreuses complications cardiovasculaires.
  • Les chercheurs s’intéressent aux macrophages, des cellules immunitaires impliquées dans la genèse de la maladie, ainsi qu’à des molécules, les s-RNY, capables de moduler leur action.
  • Leur étude pourrait déboucher sur de nouvelles stratégies préventives ou curatives de la maladie et sur l’identification de biomarqueurs précieux pour son dépistage.

Cette recherche est menée par Michele Trabucchi et son équipe « Contrôle de l’expression génique » du Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire de Nice.

L’athérosclérose au centre des pathologies cardiovasculaires

L’athérosclérose est une pathologie qui a un fort retentissement dans la population générale, car elle est le point d’entrée de nombreuses maladies cardiovasculaires. Elle est l’une des principales causes d’apparition des infarctus du myocarde (120 000 cas par an en France) et des accidents vasculaires cérébraux (130 000 victimes par an), pathologies pouvant entraîner de lourds handicaps voire le décès.

Outre ces maladies, l’athérosclérose est également responsable de 90 % des cas d’angine de poitrine, douleur thoracique résultant d’une souffrance cardiaque. Autant de données qui font prendre conscience de la nécessité d’une prise en charge adaptée de la pathologie.

Le développement de la pathologie

L’athérosclérose consiste en la formation, au cours du temps, de plaques d’athérome dans la paroi des artères. Ces plaques sont essentiellement constituées d’un dépôt de cholestérol qui s’entoure d’une chape fibreuse. Il y a danger quand la chape fibreuse devient trop fine : elle peut se fissurer, puis se rompre. Le sang entre alors en contact avec les molécules de graisse, et un caillot se forme dans l’artère. Il peut alors migrer dans la circulation et boucher un vaisseau.

Si une artère du cœur est touchée, c’est l’infarctus du myocarde ; si c’est une artère du cerveau, c’est l’accident vasculaire cérébral.

Le projet mené par Michele Trabucchi et son équipe du Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire consiste à trouver de nouvelles voies de traitements préventifs ou curatifs de l’athérosclérose.

Un dérèglement de certaines cellules immunitaires

Les chercheurs s’intéressent plus particulièrement à des cellules immunitaires qui interviennent dans la genèse de la maladie, les macrophages. Ces cellules font partie de la première ligne de défense de l’organisme contre les éléments étrangers. Les chercheurs souhaitent étudier leur fonctionnement à l’échelle moléculaire.

Au cours de précédentes recherches, l’équipe a découvert que, sous l’effet de facteurs comme l’acide palmitique, un acide gras, les macrophages produisaient des molécules appelées s-RNY. Elles auraient pour action de modifier l’expression des gènes au sein de ces macrophages, en leur conférant des propriétés qui favorisent l’apparition de la maladie. Les chercheurs ont également pu observer que les patients atteints d’athérosclérose présentaient un taux de s-RNY sanguin supérieur à la normale.

A la découverte de biomarqueurs et de traitements potentiels

Aujourd’hui, l’équipe veut poursuivre ses recherches sur ces s-RNY, et souhaite identifier par quels mécanismes ils parviennent à modifier l’expression des gènes dans les macrophages. Ces expériences seront menées sur des cellules en culture, mais également chez des modèles animaux. Leurs résultats pourraient permettre de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques pour la maladie.

Outre cet aspect, les s-RNY pourraient s’avérer des biomarqueurs intéressants, permettant une détection et donc une prise en charge plus précoce de la pathologie. Les chercheurs exploreront cette piste au sein d’une cohorte de patients. Ce projet pourrait donc apporter des informations importantes pour le diagnostic mais également pour le traitement de l’athérosclérose.

 

Date de publication : 01/06/2015

Vos dons
en actions

300000 €

Le Conseil Scientifique de la Fondation pour la Recherche Médicale a sélectionné ce projet en 2014, et a accordé à l’équipe de Michele Trabucchi le label « Equipe FRM », gage d’excellence, assorti d’un financement de 300 000 € sur 3 ans.

La maladie

Athérosclérose
L’athérosclérose, par son implication dans de nombreuses pathologies cardiovasculaires, est un véritable fléau dont les complications peuvent être fatales. Cette maladie, intimement liée au mode de vie actuel, a une progression pernicieuse, ses symptômes restant longtemps imperceptibles.

Recherches

Athérosclérose : le point sur les recherches par Alain Tedgui

Découvertes

Athérosclérose : athérome des carotides et risque de démence

Athérosclérose : mise en évidence d’une enzyme impliquée dans la rupture de la plaque d’athérome

Athérosclérose : découverte d’une molécule dont le blocage pourrait prévenir la maladie

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact
SIREN : 784 314 064

La Fondation pour la Recherche Médicale est agrée par le Comité de la Charte du don en confiance
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous
// atherosclerose-identifier-des-biomarqueurs-diagnostiques-et-des-nouveaux-traitements-de-la-maladie