Votre DON pour lutter contre la MALADIE D'ALZHEIMER est vital. Aidez-nous en faisant un don.

PARTAGER

Votre don vous donne droit à une déduction fiscale

Tout savoir sur la fiscalité

Calculez votre réduction d'impôt

Maladie d'Alzheimer : 900 000 personnes touchées en France

Aujourd'hui, en France, environ 900 000 personnes sont touchées par la maladie d'Alzheimer. Une maladie neurodégénérative aux effets irréversibles qui représente 70% des cas de démence et la 4e cause de mortalité sur le territoire français. À raison d'un nouveau cas diagnostiqué toutes les 3 minutes, on estime que cette maladie pourrait toucher 1,3 million de personnes à l'horizon 2020.

Infographie Alzheimer 2016 - FRM
Partager cette page :

Qui est touché par la maladie d'Alzheimer ?

Bien qu'on recense quelques cas précoces d'Alzheimer, le plus souvent des formes héréditaires qui surviennent autour de 45 ans, la maladie d’Alzheimer touche le sujet âgé. Les études scientifiques menées ces dernières années montrent que le risque d'être touché par la maladie s'accroit fortement avec l'âge : si 2 à 4 % des 65 à 80 ans sont concernés, à partir de 80 ans, ce pourcentage grimpe à 15 %.

Enfin, les femmes sont davantage atteintes que les hommes par ce fléau ; ce qui pourrait s’expliquer par leur espérance de vie plus importante.

Quels sont les facteurs de risque de la maladie d'Alzheimer ?

Plusieurs facteurs de risque ont été identifiés parmi lesquels 4 prédominent :

  • 1. L'âge : le risque s'accroit en vieillissant ;
  • 2. Le sexe : les femmes sont plus touchées que les hommes ;
  • 3. Les antécédents familiaux : le risque est multiplié par 1,5 % si l'un des parents est atteint ;
  • 4. Les facteurs de risques cardiovasculaires : les personnes souffrant de diabète, de troubles lipidiques, d'hypertension ou encore d'obésité sont naturellement plus exposées à développer cette maladie. De même que les personnes qui fument ou qui ne pratiquent aucune activité physique.

Quelle est la progression de la maladie d'Alzheimer ?

L'apparition de la maladie d'Alzheimer est lente et progressive, les lésions envahissent peu à peu différentes zones du cerveau :

L’hippocampe est touché :
Les premiers symptômes se traduisent par l'apparition de déficits cognitifs légers comme des pertes de mémoire concernant des événements récents ou des problèmes d’orientation.

Le système limbique est touché :
En évoluant, la maladie commence à envahir le système limbique, impliqué dans la gestion des émotions et des liens entre les souvenirs et les comportements. Les pertes de mémoire sont plus prononcées et les troubles émotionnels, tels que l’anxiété et l’irritabilité apparaissent.

Le cortex est touché :
Le malade n'est plus capable de réaliser les gestes les plus simples du quotidien et il ne reconnaît plus les visages.

Plus la maladie évolue, plus ces symptômes s’aggravent. Le patient finit par perdre totalement son autonomie. Il ne reconnaît plus les lieux, ni son entourage. Il communique de moins en moins, perd en mobilité jusqu’à devenir grabataire. Les fonctions organiques sont progressivement perdues et il décède le plus souvent des suites de troubles de la déglutition ou d’infection pulmonaire.

La maladie d'Alzheimer : un coût vertigineux pour les familles et pour la société française

Au-delà de l'impact psychologique qu'elle fait peser sur les familles, la maladie d'Alzheimer représente également un coût considérable.

La maladie représente 5,3 milliards d'euros en frais médicaux et paramédicaux chaque année, et l’on chiffre à 14 milliards d'euros l'aide informelle (habillage, hygiène, gestion du budget, etc.) portée par les proches 1. Pour les familles des malades, c'est en outre une charge financière s'élevant à 1000 € par mois en moyenne 2.

Progression de la maladie d’Alzheimer dans le monde : où en est-on ?

Selon l'OMS, la maladie d'Alzheimer concernerait 70 % des 46,8 millions de cas de démence recensés dans le monde. Elle touche tout particulièrement les pays industrialisés où les populations profitent d'une meilleure espérance de vie. Par ailleurs, l'Europe représente à elle seule 22 % des cas de démence dans le monde, dont 2 % rien qu'en France.

Qui lutte contre la maladie d'Alzheimer ?

Les chercheurs : 3 axes de recherche prometteurs

La Recherche est en première ligne dans le combat engagé contre la maladie d'Alzheimer. Son action s'articule principalement autour de 3 grands axes de Recherche : prévenir, comprendre et stopper la Maladie.

Prévenir : l'objectif est d'identifier les facteurs de risques qui peuvent concourir à l'apparition de la maladie. Les chercheurs tentent également de mettre en lumière de nouveaux gènes qui peuvent être impliqués.

Comprendre : la recherche médicale explore les mécanismes en cause dans la maladie et tente notamment de comprendre le mécanisme de propagation de la maladie dans le cerveau.

Stopper : plusieurs traitements sont actuellement à l'essai dans les centres de recherche. Deux pistes intéressent tout spécialement les scientifiques :

  • 1. D'un côté, l'immunothérapie qui consiste à injecter un anticorps dans le but de stimuler les défenses immunitaires et lutter contre le peptide bêta-amyloïde qui s'attaque au système nerveux.
  • 2. De l'autre, la thérapie génique par laquelle on vient apporter un gène thérapeutique dans les neurones.

La Fondation pour la Recherche Médicale

Depuis 69 ans, la Fondation pour la Recherche Médicale s'engage dans la lutte contre les maladies dégénératives et notamment la maladie d'Alzheimer. Son action se traduit par le financement de projets et une mission d'information auprès du public.

En 2015, la FRM a ainsi investi 1 405 604 € dans 19 projets portant sur les maladies neurodégénératives.


1 Etude conduite et présentée par Fondation Médéric Alzheimer, septembre 2015,
2 Etude France Alzheimer, 2011.


AIDEZ-NOUS
Votre don de : ne vous coûte que : -

Je peux déduire 66% de mon don de mon Impôt sur le
Revenu dans la limite de 20% de mon revenu net imposable