70e ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE 70e ANNIVERSAIRE
DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Menu

Et demain ?

Aujourd’hui, comme hier, leschercheurs explorent sans relâche de nouveaux territoires de la médecine. Ne pouvant être exhaustifs, nous avons choisi de vous présenter cinq domaines particulièrement prometteurs que la Fondation pour la Recherche Médicale a choisi de soutenir. Certains sont déjà des révolutions médicales, d’autres comportent encore de nombreux défis à relever.

5 axes de recherche très prometteurs :

Immunothérapie, thérapie cellulaire, thérapie génique, thérapies ciblées, microbiote

5 exemples de recherche prometteuse :
Immunothérapie, thérapie cellulaire, thérapie génique, thérapies ciblées, microbiote

therapies-cellulaires.jpg

Thérapie cellulaire

  • L’objectif des thérapies cellulaires est de soigner les maladies en remplaçant des cellules défaillantes ou disparues de l’organisme par des cellules saines.
  • Cette technique a déjà fait ses preuves dans le traitement de certains cancers du sang ou encore dans le soin des grands brûlés.
  • Grâce aux progrès récents en matière d’utilisation des cellules souches, les chercheurs souhaitent aujourd’hui appliquer cette approche à des pathologies variées comme l’infarctus du myocarde ou encore la maladie de Parkinson.

Chaque jour et depuis près de 50 ans, des malades sont soignés grâce à la thérapie cellulaire : dans la grande majorité des cas, il s’agit de greffes de moelle osseuse qui permettent de traiter des maladies affectant la production des cellules sanguines telles que des leucémies ou des lymphomes. C’est en effet dans la moelle osseuse que se trouvent les cellules capables de donner naissance à toutes les cellules du sang (globules blancs, globules rouges et plaquettes). La greffe va ainsi permettre de restaurer la production de cellules sanguines saines. Depuis la fin des années 1970, la thérapie cellulaire permet aussi de soigner les grands brûlés : des cellules de leur peau sont prélevées puis mises en culture au laboratoire pour qu’elles prolifèrent, afin de réaliser par la suite des greffes sur les lésions.

Cependant, il n’est pas toujours simple de prélever des cellules particulières pour les greffer ensuite. Grâce aux progrès faits dans les années 1990 et 2000 quant à l’utilisation des cellules souches, la thérapie cellulaire connaît actuellement un regain d’intérêt. Les cellules souches possèdent en effet la capacité de se multiplier à l’infini, et de se différencier en de nombreux types cellulaires, voire tous les types cellulaires de notre organisme. Aujourd’hui, les chercheurs savent cultiver en laboratoire des cellules souches prélevées chez un adulte ou un embryon et les transformer ensuite en cellules spécialisées telles que des cellules musculaires ou nerveuses par exemple ! De sorte qu’actuellement, la recherche explore tous azimuts de nombreuses autres approches de thérapie cellulaire pour des pathologies variées : par exemple la transplantation dans le pancréas de diabétiques de cellules productrices d’insuline obtenues à partir de cellules souches, ou bien la greffe de cellules souches dans les articulations de personnes atteintes d’arthrose pour régénérer leur cartilage, ou encore la greffe de cellules souches de muscle pour renforcer les sphincter d’individus souffrant d’incontinence urinaire ou anale.

Des essais cliniques sont aussi en cours pour remplacer les neurones manquant dans le cerveau de malades de Parkinson ou encore réparer la moelle épinière de personnes paraplégiques après un accident. Certains essais ont déjà été couronnés de succès comme la thérapie cellulaire pour réparer le muscle cardiaque lésé après un infarctus.

Fondation pour la Recherche Médicale

54 rue de Varenne - 75007 Paris
Tél : 01 44 39 75 75
SIREN : 784 314 064

don en confiance
La Fondation pour la Recherche Médicale est labellisée par le Don en confiance.
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.