70e ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE 70e ANNIVERSAIRE
DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Menu

Et demain ?

Aujourd’hui, comme hier, leschercheurs explorent sans relâche de nouveaux territoires de la médecine. Ne pouvant être exhaustifs, nous avons choisi de vous présenter cinq domaines particulièrement prometteurs que la Fondation pour la Recherche Médicale a choisi de soutenir. Certains sont déjà des révolutions médicales, d’autres comportent encore de nombreux défis à relever.

5 axes de recherche très prometteurs :

Immunothérapie, thérapie cellulaire, thérapie génique, thérapies ciblées, microbiote

5 exemples de recherche prometteuse :
Immunothérapie, thérapie cellulaire, thérapie génique, thérapies ciblées, microbiote

microbiote-intestinal.jpg

Microbiote

  • Des milliers de milliards de bactéries vivent dans nos intestins, regroupées sous le nom de « microbiote intestinal ».
  • Le microbiote joue un rôle crucial dans la digestion mais il est également essentiel à la formation et au bon fonctionnement de notre système immunitaire.
  • Ces dernières années, des études se multiplient pour décrire son implication dans de nombreuses pathologies comme les maladies inflammatoires chroniques intestinales, l’obésité ou encore le diabète.

Notre corps héberge un véritable écosystème. Dans nos intestins, mais aussi au niveau de la muqueuse vaginale, de la peau ou encore des poumons, vivent plus d’un millier d’espèces différentes de bactéries : c’est le microbiote. On sait qu’il se met en place durant les deux premières années de vie. En effet, le bébé naît vierge de tout microorganisme, et est progressivement « colonisé » par ces « bonnes bactéries ». Et plus il est en contact avec le microbiote de sa mère, notamment grâce à une naissance par voie vaginale et une alimentation au sein, plus son propre microbiote sera diversifié. Cette diversité du microbiote est essentielle pour notre santé. Au niveau intestinal, ces bactéries jouent en effet deux rôles primordiaux pour notre organisme : d’une part elles participent à la digestion des aliments et à l’assimilation des nutriments, d’autre part elles sont indispensables à la maturation et au bon fonctionnement de notre système immunitaire.

Grâce aux technologies modernes, notamment celles permettant d’étudier des milliers de génomes en même temps, les chercheurs connaissent de mieux en mieux notre microbiote intestinal. Depuis quelques années, des études ont décrit avec précision sa composition, et ont montré qu’elle variait selon les individus et également en fonction de leur état de santé. Des différences de microbiote intestinal ont ainsi été mises en évidence entre des individus sains et d’autres souffrant de maladies, comme les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique), l’obésité ou le diabète. De sorte que des expérimentations ont été lancées récemment pour déterminer si, en rééquilibrant la composition du microbiote intestinal chez ces malades, il est possible d’améliorer leurs symptômes. Pour ce faire, les chercheurs utilisent notamment divers probiotiques (microorganismes qui favorisent la diversité du microbiote), prébiotiques (molécules ou composés ayant une influence positive sur la diversité du microbiote, comme les fibres alimentaires). Mais il faudra encore attendre quelques années avant de savoir si c’est une stratégie thérapeutique efficace ou pas.

Fondation pour la Recherche Médicale

54 rue de Varenne - 75007 Paris
Tél : 01 44 39 75 75
SIREN : 784 314 064

don en confiance
La Fondation pour la Recherche Médicale est labellisée par le Don en confiance.
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.