70e ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE 70e ANNIVERSAIRE
DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Menu

70 ans d’avancées médicales

Le 70ème anniversaire de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) est l’occasion de rappeler les grandes découvertes qui, depuis 1947 et grâce au soutien des donateurs de la Fondation, ont révolutionné la prise en charge des malades.

Découvrez quelques-unes des grandes avancées médicales auxquelles la Fondation a contribué.

lucien-israel-copyright-n-b-afp-photo.jpg
Lucien Israël
1976

CANCER DU SEIN AVEC MÉTASTASES : LA RÉVOLUTION

  • Les thérapies ciblées représentent aujourd’hui une voie d’avenir dans les thérapies anti-cancéreuses.
  • Avec l’aide de la Fondation, le Pr Lucien Israël a montré l’efficacité du premier traitement de ce type, le tamoxifène, chez des femmes atteintes d’un cancer du sein métastasique.
  • Le tamoxifène reste aujourd’hui le traitement de référence pour les cancers du sein dits « sensibles au œstrogènes ».

Dans les années 1970, 7 000 Françaises meurent chaque année des suites d’un cancer du sein. Chef du service de cancérologie de l’hôpital Avicenne (Seine-Saint-Denis), le Pr Lucien Israël travaille ardemment à la mise au point de thérapies efficaces grâce aux financements réguliers de la Fondation pour la Recherche Médicale.

Une nouvelle approche nourrit alors les espoirs : elle consiste à priver les cellules cancéreuses concernées de leur apport en œstrogènes, une hormone qui stimule leur croissance.

Mais les solutions de l’époque ont de lourds effets secondaires... En 1975, le premier anti-œstrogène fait son apparition dans la lutte contre le cancer du sein : le tamoxifène. Et les premières études semblent montrer qu’il est bien toléré par les femmes.

Dès 1976, le Pr Israël réalise le premier essai clinique utilisant le tamoxifène chez des femmes atteintes d’un cancer du sein avec métastases… avec succès !

Le Pr Israël est aujourd’hui un cancérologue de renommée internationale. Et le tamoxifène est LE médicament de référence pour les cancers du sein sensibles aux œstrogènes (75 % des cas). Il aurait permis à lui seul de réduire de 30 % la mortalité associée à ce cancer !

Il a aussi ouvert la voie au développement des thérapies ciblées, dont le principe est d’attaquer précisément les cellules cancéreuses en fonction de leurs caractéristiques biologiques. Des progrès qui permettent aujourd’hui à près de 90 % des femmes d’être encore en vie, 5 ans après le diagnostic de leur maladie.

banniere-70ans

Fondation pour la Recherche Médicale

54 rue de Varenne - 75007 Paris
Tél : 01 44 39 75 75
SIREN : 784 314 064

don en confiance
La Fondation pour la Recherche Médicale est labellisée par le Don en confiance.
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.