Cancers

 


3. Comment naissent les métastases ?

Comment une tumeur donne-t-elle naissance à des métastases ? Par quels mécanismes quelques cellules se détachent-elles de la tumeur primitive, migrent et disséminent dans la circulation sanguine pour finalement former des métastases ?
La formation de métastases met en oeuvre une succession d'événements connus sur le plan macroscopique.
En revanche, les mécanismes moléculaires sont loin d'être analysés même si quelques éléments du puzzle commencent à être identifiés. Aucun gène de métastases n'a pu être découvert.
 
La formation de nouveaux vaisseaux sanguins pour survivre

La progression tumorale jusqu'à la formation de métastases suppose l'émergence de clones cellulaires ayant acquis des propriétés nouvelles. En effet, pour proliférer, les cellules cancéreuses ont besoin d'aliments et d'oxygène.
Au delà d'un mm3 de volume, une tumeur souffre car elle est menacée d'asphyxie.Pour survivre, elle est obligée d'aller à la rencontre d'un vaisseau sanguin dans le tissu sain adjacent et de produire pour son propre compte de nouveaux capillaires.
 
Au cours de ce processus dit d'angiogenèse, la tumeur émet divers messagers (facteurs de croissance) qui diffusent jusqu'au vaisseau sanguin le plus proche.
Ces messagers contraignent le vaisseau à former de nouveaux capillaires. Irriguée par ce procédé, la tumeur peut alors continuer son expansion au sein du cocon (stroma) dans lequel elle est nichée.
Cependant, le cocon devenu carcan, elle infiltre alors les tissus sains adjacents. Au cours de ce processus d'invasion, la tumeur et, sous sa contrainte, les tissus environnants sécrètent des enzymes qui détruisent les cellules du stroma. Le front tumoral peut alors progresser.
 
Quand quelques cellules se dissocient de la tumeur...

Il arrive que certaines cellules tumorales se séparent de la tumeur primitive et parviennent à former des métastases.
Ce phénomène suppose la perte de molécules qui assurent l'adhésion des cellules entre elles.
Seules les cellules capables à la fois de résister à la turbulence du flux sanguin et d'échapper au système immunitaire peuvent s'implanter dans un organe et y former des métastases.

Plusieurs facteurs impliqués dans la progression tumorale ont été identifiés ces dernières années. Il s'agit de facteurs de croissance que la tumeur détourne à son profit et d'un gène particulier impliqué dans l'angiogenèse et l'invasion tumorale.
Par ailleurs, la perte d'une molécule majeure de l'adhésion cellulaire a été observée dans des tumeurs qui forment des métastases.
Ces résultats permettent d'ores et déjà d'imaginer de nouvelles stratégies de traitement.
Certaines, en cours d'évaluation, ont pour objectif non pas de tuer les cellules cancéreuses mais de moduler les facteurs qui favorisent le développement de la tumeur et la formation de métastases.
Ces perspectives prennent toute leur importance dans la mesure où la présence de métastases rend compte de la grande majorité des décès au cours de la maladie cancéreuse.

Ces résultats permettent d'ores et déjà d'imaginer de nouvelles stratégies de traitement.
Certaines, en cours d'évaluation, ont pour objectif non pas de tuer les cellules cancéreuses mais de moduler les facteurs qui favorisent le développement de la tumeur et la formation de métastases.
Ces perspectives prennent toute leur importance dans la mesure où la présence de métastases rend compte de la grande majorité des décès au cours de la maladie cancéreuse.

 

JE FAIS UN DON

Je diffuse l'information